Eitan Schwartz : Nous saluons le courage de Madame Hidalgo

Nous saluons le courage de Madame Hidalgo qui a rejeté les pressions pour faire annuler Tel Aviv sur Seine, a déclaré le  conseiller du Maire de Tel Aviv, Eitan Schwartz (Encadré le Parisien)

"Je suis scandalisé par cette polémique aux relents antisémites" a déclaré député républicain Eric Ciotti (Europe 1– 8h20). "C'est à cause des alliances contre nature du PS avec l'extrême gauche à la mairie de Paris". "Israel est une grande démocratie, a-t-il tenu à souligner,  que nous devons soutenir car elle constitue un point d'équilibre majeur dans la région. "

Une importation du conflit. "Il y a en France, une nostalgie de la guerre civile estime le directeur du magazine Marianne, Joseph Macé Caron (Europe 1   - 7h55). "Il y a des gens, ici, qui veulent importer la guerre civile. Contrairement aux Israéliens et aux Palestiniens il y a un manichéisme français."

"Le phénomène d'extrémisme n'existe pas seulement en Israel", a commenté mardi matin le célèbre réalisateur israélien Amos Gitaï,  "mais dans toutes les sociétés y compris en France où il y a "des forces autoritaires antisémites." (France Inter à 7h50)

Tandis que le Figaro se focalise aujourd'hui sur les moyens de sécurités mis en place pour parer à tous débordements jeudi à Paris Plage, Libération s'écrie ne confondons pas tout ! "Ne répondons pas à l'intolérance par l'intolérance". "Il ne faut pas se tromper de combat", explique la directrice adjointe de la Rédaction dans un éditorial.  Il lui parait en effet "dangereux de faire des faire des amalgames et de stigmatiser tout ce qui est israélien".

"Une ville n'est pas un Etat !" S'il y a un endroit au monde où l'on sent une aspiration forte à la liberté et à la paix, c'est bien Tel-Aviv, explique Alexandra Schwartzbrod, qui omet néanmoins de dénoncer les propos antisémites, anti israéliens qui animent les réseaux sociaux et qui ne relèvent en rien de la défense de la Paix ou des Palestiniens mais seulement de la haine.

tel-aviv-beach La polémique réussira-t-elle à gâcher les festivités prévues jeudi prochain s'interrogent les médias israéliens. Effectivement aucun média français à part le Parisien lundi ne rend compte des festivités prévues.  Cette événement, qui ne dure qu'une journée a pour but de mettre à l’honneur « la bulle » comme il est coutume d'appeler Tel Aviv.  Diverses activités au programme : matkot, initiations culinaires, Beach party.

 

Table des matières